Politique cookies

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour sécuriser votre connexion, faciliter votre navigation et permettre l’élaboration de statistiques.  Pour obtenir plus d’information sur les cookies et vous y opposer, vous pouvez consulter notre politique cookies.

Actualités (1/17)
L’investissement ESG s’accroît conformément aux ODD de l’ONU, mais des obstacles à l’intégration demeurent, selon l’étude de BNP Paribas Securities Services
L’investissement ESG s’accroît conformément aux ODD de l’ONU, mais des obstacles à l’intégration demeurent, selon l’étude de BNP Paribas Securities Services
Retour

L’investissement ESG s’accroît conformément aux ODD de l’ONU, mais des obstacles à l’intégration demeurent, selon l’étude de BNP Paribas Securities Services

09/04/2019

Une enquête de BNP Paribas Securities Services auprès des gestionnaires et détenteurs d’actifs incorporant des stratégies ESG constate une progression rapide de l’intégration ESG, plus de 65 % des répondants alignant leur cadre d’investissement sur les objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU. Le manque de données et les coûts technologiques demeurent un obstacle à l’intégration ESG, mais les investisseurs sont optimistes, et plus de 90 % d’entre eux comptent affecter au moins 25 % de leurs fonds à l’investissement ESG dès 2021.

L’Enquête ESG 2019 tire quelques grands enseignements* :

 

  • Un engagement en faveur de l’investissement ESG plus marqué qu’en 2017 : 75 % des détenteurs d’actifs et 62 % des gestionnaires ont placé au moins 25 % de leurs investissements dans des fonds prenant en considération les critères ESG (contre 48 % et 53 % en 2017).

  • Les ODD de l’ONU, une nouvelle référence : 65 % des répondants alignent leur cadre d’investissement sur les ODD, principalement en fixant aux sociétés en portefeuille des objectifs de recettes en lien avec les ODD.

  • Un obstacle, le manque de données et les coûts technologiques : comme en 2017, le manque de données demeure le principal obstacle – devant les coûts, le déficit en compétences analytiques poussées et les risques de « greenwashing ». Pour un tiers des répondants, les coûts technologiques sont un obstacle à l’intégration ESG (deux fois plus que les 16 % de 2017).

  • Un facteur de surperformance : 52 % des répondants ont mentionné de « meilleurs rendements à long terme » parmi les trois principales motivations de l’investissement ESG. 60 % de l’ensemble des répondants estiment que leurs portefeuilles ESG enregistreront des surperformances dans les cinq prochaines années.

  • De nouveaux emplois dans l’investissement ESG : la tendance est au développement des compétences des salariés et à la création de nouveaux emplois au travers du recrutement de collaborateurs venus d’horizons plus inhabituels (29 % des répondants).

  • Une longueur d’avance en France : 71 % des répondants français ont déclaré aligner leur cadre d'investissement sur les ODD, contre 64 % à l'échelle mondiale.

  • L'évolution du contexte réglementaire préoccupe les gestionnaires et les détenteurs d'actifs français : 42 % des répondants français la considèrent comme l'une des trois principales priorités pour intégrer l'ESG à leur prise de décision en matière d'investissement - un pourcentage beaucoup plus élevé que celui du reste de l'Europe (31 %).

Florence Fontan, Head of Asset Owners chez BNP Paribas Securities Services, a déclaré : « L’investissement ESG revêt une importance croissante pour les investisseurs, et notre enquête met en lumière leur désir d’atteindre cet objectif éthique tout en recherchant la performance. Cependant, son intégration n’est pas exempte de difficultés du fait des problèmes de données et des obstacles technologiques, et les investissements ESG de grande envergure n’en sont encore qu’à leurs balbutiements. Les deux prochaines années seront essentielles pour assurer une bonne composition des investissements et la disponibilité des technologies et des compétences requises. »

 

*347 investisseurs institutionnels intégrant des stratégies ESG ont été sondés

Suivez-nous