Politique cookies

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour sécuriser votre connexion, faciliter votre navigation et permettre l’élaboration de statistiques.  Pour obtenir plus d’information sur les cookies et vous y opposer, vous pouvez consulter notre politique cookies.

Articles (29/129)
MSCI augmente le poids des actions chinoises
MSCI augmente le poids des actions chinoises
Retour

MSCI augmente le poids des actions chinoises

29/06/2018

Gary O’Brien

Gary O’Brien

Head of Custody Product

BNP Paribas Securities Services

Voir profil

L’intégration tant attendue des actions chinoises de catégorie A Large Cap dans les indices de MSCI est enfin une réalité. Toute la question est à présent de savoir si les investisseurs sont prêts à relever les défis opérationnels liés à l’utilisation du système de négociation, et à tirer le meilleur parti de l’accès aux marchés onshore des actions chinoises

La décision prise le 1er juin par MSCI d’inclure dans ses indices les actions chinoises de catégorie A, qui ne se négociaient jusqu’à présent que sur des marchés locaux, est la première en son genre. Elle ouvre la voie à un degré de diversification inédit pour les portefeuilles des investisseurs, tout en permettant à un grand nombre de fonds étrangers d’entrer sur les marchés chinois. Les estimations des entrées varient entre 20 milliards USD et 300 milliards USD à l’achèvement du processus[1].L’intégration, en deux étapes de 2,5 % chacune, atteindra 5 % en septembre 2018 pour tenir compte des limites de négociation quotidiennes sur Stock Connect[2].

Cette intégration représente une importante avancée dans les projets de Pékin, qui entend offrir un meilleur accès aux marchés chinois. Elle fait suite à trois ans de discussions entre MSCI, les investisseurs, les autorités chinoises et d’autres parties prenantes. Les principales discussions ont porté sur des préoccupations relatives au cadre réglementaire des marchés onshore, notamment la volatilité, les incertitudes relatives au rapatriement des capitaux et les suspensions de titres.

De nombreuses attentes suscitées par l’intégration des actions chinoises A dans les indices MSCI

L’intérêt croissant porté aux investissements sur les marchés chinois onshore ne fait aucun doute, et cette tendance n’a fait qu’augmenter dans la perspective de la décision du MSCI. L’avantage est évident : ils offrent une exposition plus importante aux actions d’entreprises à croissance rapide opérant dans de nombreux secteurs et intégrées à une économie massive pesant 13 billions de dollars[3].

Une participation accrue des investisseurs étrangers devrait institutionnaliser le marché chinois des actions et créer de nouvelles opportunités d’investissement, d’autant plus que le gouvernement chinois encourage certaines entreprises publiques à introduire leurs actions en bourse. La participation des investisseurs institutionnels internationaux devrait favoriser la mise en place d’un mécanisme de levée de capitaux plus robuste, et garantir la viabilité à long terme des marchés boursiers du pays.

Jusqu’à présent, les programmes QFII/RQFII et Stock Connect avec Hong Kong, établis de longue date, ont ouvert la voie à une plus grande accessibilité et à l’internationalisation des marchés chinois.

Comment accéder au marché Chinois ?

Alors que les investisseurs sont convaincus du bien-fondé de l’intégration, la discussion est désormais centrée sur la meilleure manière d’exploiter la décision de MSCI ainsi que d’autres dispositifs actuels et futurs d’accès aux marchés. Des questions concernant la création d’un cadre opérationnel facilitant la négociation, la compensation et le règlement de ces actions retiennent désormais l’attention des investisseurs.

La plupart des investisseurs étrangers accéderont tout d’abord aux actions chinoises de catégorie A par l’intermédiaire du programme Stock Connect plutôt que par celui des programmes QFII ou RQFII. Ceci s’explique principalement par les quotas imposés à ces programmes, ainsi que par la nécessité de mieux connaître la réglementation du marché chinois local – deux facteurs qui peuvent entraîner des retards.

Lire l’article complet (en anglais):

img_bp2s_msci-cover_2018-06-29.png

 

[1] What is China's A-share MSCI inclusion?

[2] China a shares inclusion

[3] Economic Watch: Softer but better growth expected for Chinese economy in 2018

Suivez-nous