Politique cookies

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour sécuriser votre connexion, faciliter votre navigation et permettre l’élaboration de statistiques.  Pour obtenir plus d’information sur les cookies et vous y opposer, vous pouvez consulter notre politique cookies.

Articles (23/129)
Appliquer l'intelligence artificielle au financement des titres
Appliquer l'intelligence artificielle au financement des titres
Retour

Appliquer l'intelligence artificielle au financement des titres

04/10/2018

Michael Saunders

Michael Saunders

BNP Paribas Securities Services

Voir profil
Kevin Stahl

Kevin Stahl

BNP Paribas Securities Services

Voir profil

L’innovation technologique est importante pour le financement des titres et peut améliorer le rendement des clients. Mike Saunders et Kevin Stahl expliquent pourquoi.

La technologie est un facteur essentiel de la compétitivité de nos activités, pour toutes les activités liées aux marchés financiers, y compris le prêt de titres. Toutefois, l’innovation technologique est difficile à maîtriser : le rythme des évolutions est rapide et une banque peut rarement être sûre qu'une nouvelle technologie sera fiable, sécurisée et adaptée à ses besoins.

L'efficacité qui découle de l’innovation technologique est synonyme de rentabilité accrue pour les clients. Nous le voyons à la fois directement avec les opportunités commerciales qui augmentent mais aussi indirectement, car des coûts plus bas nous permettent d’être de plus en plus efficaces sur le marché. Cela incite davantage de contreparties à traiter avec nous et maintient des prix concurrentiels.

Une vision technologique

Les progrès technologiques substantiels de ces dernières années soulèvent une question complexe : qu'est-ce qui fait une banque ? Certaines banques traditionnelles se considèrent désormais d’abord comme des entreprises technologiques et ensuite comme des banques. D'autres pensent que les banques devraient être bien équipées en matière d'outils de technologie, mais que les services bancaires sont la priorité absolue. Nous essayons de trouver un juste milieu : nous sommes une banque, mais nous devons également occuper une position de leader en matière de nouvelles technologies, en particulier dans les domaines de l'intelligence artificielle, de la blockchain et d'autres innovations susceptibles de changer la donne.

Nous mettons tout en œuvre pour aider nos clients et nos équipes à prendre de meilleures décisions, à optimiser les temps de réponse, à réduire les interruptions opérationnelles et à identifier les opportunités commerciales. L'intelligence artificielle, les smart data et la blockchain sont au cœur de nos préoccupations.

L'innovation technologique mise en application

Voici quelques-unes des nouvelles opportunités technologiques sur lesquelles nous travaillons qui auront bientôt un impact sur le secteur du financement des titres :

Smart Chaser. Nous créons un outil d'analyse prédictive, Smart Chaser, pour identifier les transactions les plus susceptibles d'échouer avant que cela ne se produisent. Cet outil innovant aidera les équipes de middle office à concentrer leurs efforts sur les transactions les plus problématiques, contribuant ainsi à réduire les défaillances.

Smart Chaser analyse les milliers de transactions ayant échoué à l'aide de 100 facteurs individuels, puis compare ces facteurs aux transactions existantes afin de déterminer la probabilité qu'une transaction pose problème. Les facteurs d’analyse comprennent le moment de la transaction, la valeur, l’emplacement de la contrepartie et bien sûr l’historique du courtier. Dans notre version prototype, nous avons constaté à ce jour un taux de précision de 98 %.

Dans le futur, nous envisageons que le système analyse les e-mails reçus de contreparties qui signalent des problèmes au niveau des ordres afin d'identifier le type de problème survenu et de générer une réponse automatique. Il pourrait également être possible à l'avenir que notre cartographie des facteurs puisse être combinée à une analyse automatisée des emails afin de prédire les transactions problématiques et de générer automatiquement des courriers électroniques à destination de la contrepartie.

Nous pensons que l'intelligence artificielle peut avoir un impact, allant de l'amélioration de l'évolutivité de nos ressources à celle de la visibilité et de la vérifiabilité des opérations.

Nous estimons que 30 % des transactions pour le compte d'investisseurs institutionnels nécessitent une intervention manuelle pour être finalisées. Combiné aux plateformes existantes du secteur, Smart Chaser génère moins de défaillances, ce qui réduit les frais et augmente la rentabilité. À l'avenir, nous prévoyons de déployer Smart Chaser dans le prêt de titres.

Neolink. Neolink est la plateforme de reporting client de BNP Paribas. Elle devient également un outil de suivi des transactions en temps réel, fournissant des données personnalisables. Étant donné que le volume de données peut s'avérer excessif, Neolink va bientôt inclure un assistant virtuel qui utilise des algorithmes cognitifs pour aider les clients à exploiter les informations et à trouver rapidement les résultats. Pour y parvenir, nous utilisons le traitement du langage naturel, ce qui représente un progrès considérable par rapport à la délivrance de rapports statiques au format PDF. Combinés aux outils que beaucoup d’entre nous ont dans leurs poches (Siri pour iPhone, Alexa sur Google ou toute autre plateforme de reconnaissance vocale) Neolink devient une extension de la manière dont nous demanderions à une personne de trouver des informations n’importe où dans le monde physique.

Smart Data. L'intelligence artificielle est basée sur les données – aucune solution technologique innovante n'est possible sans elle. Chez BNP Paribas, notre approche a consisté à créer un hub de données spécialement conçu pour les opportunités et les cas d'utilisation de données intelligentes. L'idée est d'exploiter les données pour créer des services innovants.

En tant que banque, nous avons le privilège d'accéder à des données détaillées sur les entreprises clientes et leurs activités. Smart Data a pour objectif de mettre en œuvre des services intelligents dans l'intérêt des clients et des opérations internes. Il capitalise sur les données que nous produisons et recevons (Big Data).

Grâce aux nouvelles applications technologiques telles que l'analyse, l'intelligence artificielle, l'apprentissage approfondi et l'analyse prédictive, nous pourrons améliorer l'expérience client.

Blockchain : Cash Without Borders et autres initiatives. BNP Paribas a rapidement été pionnier en matière de blockchain ; nous pensions que ce concept avait diverses applications possibles dans le secteur bancaire. En décembre 2016, nous avons effectué notre premier paiement blockchain transfrontalier en temps réel dans le cadre de notre concept « Cash Without Borders ». Les mouvements de trésorerie ont été réalisés en quelques minutes seulement dans trois pays européens.

Nous avons déployé une blockchain. Le test nous a permis de constater des gains d’efficacité opérationnelle significatifs, notamment une meilleure capacité de gestion des liquidités dans différentes entreprises internationales.

Notre travail dans la blockchain est à ses débuts ; nous envisageons davantage de projets pilotes à l'avenir et peut-être une opportunité potentielle de tirer parti de nos efforts existants pour générer de véritables opportunités d'affaires. Changer le comportement interne et le marché externe prend du temps ; nous nous attendons à ce que ces efforts initiaux se renforcent au fil du temps et qu’ils finissent par être incorporés aux efforts ultérieurs ayant un large spectre d'application sur nos activités.

Impacts sur le financement des titres

Le marché financier des titres est rapidement passé d'un marché électronique, à une plateforme électronique. On estime que 70 % du volume de notre marché est maintenant réalisé sur des marchés électroniques avec une intervention humaine minimale ; cela inclut pratiquement tous les titres de type General Collateral et certaines de nos specials. Ce chiffre n'atteindra probablement jamais 90 %, car il y aura toujours des métiers qui nécessitent une intelligence humaine. Cependant, nous pouvons penser qu'un jour, la quasi-totalité des opérations seront automatisées dans une certaine mesure.

À une époque où les ordinateurs accordent des prêts en fonction de paramètres prédéfinis, comment pouvons-nous continuer à offrir une valeur ajoutée à nos clients ? Notre réponse : optimiser notre expertise afin de prendre en charge un ensemble d'opérations efficaces, d’optimiser les tarifs et de mettre l'accent sur l'expérience client. En pratique, Smart Chaser est un exemple de la façon dont nous aidons nos équipes à se concentrer sur les transactions les plus susceptibles d’échouer, ce qui réduit les coûts liés aux échecs et les obstacles opérationnels. En matière de tarification, l'utilisation de données intelligentes provenant de plusieurs sources peut être utilisée pour découvrir les prix optimaux des prêts sur titres, y compris les caractéristiques de l'offre et de la demande pour chaque titre. Et du point de vue de l’expérience client, Neolink explique comment nous utilisons l’intelligence artificielle pour transmettre des données, des idées et des informations à l’aide du traitement du langage naturel.

Nous entrevoyons toute une gamme de nouvelles opportunités pour la technologie dans le financement des titres. Bien que tous les développements et les innovations soient importants, nous sommes réalistes : chaque opportunité technologique peut ne pas convenir. Toutefois, dans le domaine du prêt de titres, nous prévoyons de tirer parti des principales recherches menées ici chez BNP Paribas. Notre intention est ensuite de déployer cette innovation à nos activités commerciales et à nos offres clients.

Suivez-nous