Politique cookies

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour sécuriser votre connexion, faciliter votre navigation et permettre l’élaboration de statistiques.  Pour obtenir plus d’information sur les cookies et vous y opposer, vous pouvez consulter notre politique cookies.

Articles (29/169)
La génération Y va changer votre activité, la question est de savoir comment
La génération Y va changer votre activité, la question est de savoir comment
Retour

La génération Y va changer votre activité, la question est de savoir comment

08/03/2017

La génération Y, qui désigne la classe d’âge des 20-35 ans ou « millenials », est actuellement plus nombreuse que celle des baby-boomers. Désormais la cohorte générationnelle la plus importante, la génération Y est naturellement courtisée par les prestataires de services financiers. La compréhension de ce public et de ses préférences devrait être une priorité. Comment les établissements financiers peuvent-ils renforcer leur attrait pour la génération Y ?

La génération Y et le monde du travail

En tant qu’employeurs, les établissements financiers doivent s’adapter à la génération Y. La technologie joue un rôle essentiel dans la vie des « millenials » et les entreprises devraient s’en servir à leur avantage. Cependant, elles doivent être conscientes du fait que ces jeunes ont besoin d'un « équilibre numérique ». Nombre de services des ressources humaines s’empresseront de fournir à leurs collaborateurs un accès à de la technologie de pointe ; mais la génération Y a de plus en plus tendance à bannir les appareils des salles de réunion pour réduire les distractions au travail.

Il est donc primordial d’encourager la génération Y à exprimer sa créativité dans l’organisation. Un grand fonds de pension australien propose un programme aux jeunes diplômés qui les incite délibérément à faire abstraction des entreprises traditionnelles pour proposer des idées en rupture avec le modèle d’exploitation classique. Il en a résulté de grandes réussites telles que le développement d'une application renommée et étant désormais considérée comme la référence du genre. Cette application n’est pas réservée à la génération Y et connaît un véritable succès auprès de toutes les classes d’âge. En comparaison avec les processus de développement de produits traditionnels, ces innovations aboutissent plus rapidement et sont déployées de manière plus économique.

L’innovation viendra-t-elle de la distribution ?

Convaincre la génération Y d’investir constitue un tout autre défi. La distribution va devoir évoluer avec son public. Yu e Bao, un fonds monétaire chinois lancé par Alipay, filiale d’Alibaba, a levé 93 milliards de dollars en 18 mois. La simplicité du processus d’investissement, à savoir la possibilité d’allouer des capitaux par smartphone, a contribué à sa réussite. Yu e Bao est un simple fonds monétaire et son seul trait distinctif de la concurrence tient à la plateforme qui l’a distribué : les entreprises n’ont pas à réinventer leurs produits, mais doivent plutôt repenser la manière dont ils sont distribués.

Le passage aux critères ESG

Quelle sorte de produits vendre à la génération Y ? Les stratégies s’orientant vers les thèmes liés à l’environnement, à la société et à la gouvernance (ESG) sont très appréciées des investisseurs les plus jeunes qui recherchent des performances à impact positif. Ces investisseurs sont convaincus que l’investissement responsable et la génération de performance vont de pair. De plus en plus d’entreprises, dont Theam, gérant d’actifs spécialisé et filiale de BNP Paribas Investment Partners, reconnaissent cette tendance et lancent des ETF proposant une exposition à des paniers de titres et d’indices à faible empreinte carbone.

Investisseurs comme gérants estiment que la prise en considération des critères ESG améliore la gestion du risque et soutient l’objectif d’investissement de qualité, durable sur le long terme en dégageant des résultats risque-rendement supérieurs. Premier conservateur mondial à avoir signé les Principes pour l’investissement responsable (PRI) des Nations-Unies, BNP Paribas Securities Services a lancé en 2016 une solution complète intitulée « ESG Risk Analytics », co-innovant avec un investisseur de renom, UniSuper. Elle permet de fournir des analyses détaillées au niveau des entreprises et encourage une compréhension intuitive et souple des risques concernant les critères ESG dans les portefeuilles et les indices de référence. UniSuper déclare utiliser ESGRA pour

« identifier les risques dans le portefeuille [...], dialoguer avec les gérants pour comprendre la manière dont ils gèrent les risques ESG [...] nous estimons que ce niveau d’intégration ESG nous permet de nous concentrer sur des investissements de qualité et fait avancer l’engagement. Il peut nous offrir la possibilité d’aider l’entreprise à améliorer ses pratiques jusqu’à devenir un investissement à long terme plus durable. »

Conseil « robo » : beaucoup de bruit pour rien ?

Soyons réalistes, les investisseurs particuliers ne peuvent pas être traités comme s'ils étaient uniques. Grâce aux robots-conseillers (« robo-advisors ») basés sur des algorithmes, les gérants de fonds pourraient leur proposer des conseils semblant personnalisés. Il est intéressant de noter que les « robo-advisors » ne sont majoritairement pas considérés comme une opportunité stratégique. Selon un sondage mené par BNP Paribas auprès de grandes sociétés de gestion et d’investisseurs, 41 % des personnes interrogées ont déclaré développer un produit de conseil « robo » tandis que 47 % ont indiqué que cette approche n’était pas importante. Les plus sceptiques ont dans l’idée que les premiers modèles de « robo-advisors » ont été lancés il y a plus de dix ans et qu'un certain nombre de prestataires actuels ont bien du mal à en tirer profit. Certains établissements soulignent que leurs clients privilégient une approche personnalisée de la gestion de patrimoine que les conseillers « robo » ne sont pas encore en mesure de proposer.

Suivez-nous